Expositions à Paris en 2019

De l’envie d’avoir à portée de main un calendrier complet et à jour des principaux musées, fondations et centres d’art parisiens, a germé l’idée de réunir les titres, les liens et les dates (sous réserve) de toutes les expositions de 2019 – en cours au 1er janvier et qui se succéderont avant le 31 décembre – sur une même page qui puisse servir à la fois de pense-bête pour les expositions présentes ou à venir et d’aide-mémoire quand celles-ci seront terminées.

Par ordre alphabétique : Le BAL, les Beaux-Arts de Paris, la Bibliothèque nationale de France, le Centre Pompidou, la Cinémathèque française, la Cité de l’architecture & du patrimoine, la Fondation Cartier pour l’art contemporain, la Fondation d’entreprise Ricard, la Fondation Henri Cartier-Bresson, la Fondation Louis Vuitton, le FRAC Île-de-France, le Grand Palais, le Jeu de Paume, le Musée des Arts Décoratifs (MAD), la Maison de Victor Hugo, la Maison Européenne de la Photographie, la Monnaie de Paris, le Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme, le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, le Musée Bourdelle, le Musée Cernuschi, le Musée de la Chasse et de la Nature, le Musée de Cluny, le Musée national Eugène Delacroix, le Musée national des arts asiatiques Guimet, le Musée Jacquemart-André, le Musée du Louvre, le Musée du Luxembourg, le Musée Maillol, le Musée Marmottan Monet, le Musée de l’Orangerie, le Musée d’Orsay, le Musée national Picasso-Paris, le Musée du quai Branly – Jacques Chirac, le Musée Rodin, le Musée Zadkine, le Palais Galliera, le Palais de Tokyo et enfin le Petit Palais.

Le BAL.

Hannah Darabi, Rue Enghelab, la révolution par le livre, Iran 1979-1983 (du 9 janvier au 11 février 2019) | Alex Majoli, Scene (du 21 février au 28 avril 2019) |


Beaux-Arts de Paris.

Georges Focus (1644-1708), la folie d’un peintre de Louis XIV (salle Foch, jusqu’au 6 janvier 2019) |


Bibliothèque nationale de France – site François Mitterrand (galeries 1 et 2)

Make it new. Conversations avec l’art médiéval – carte blanche à Jan Dibbets (jusqu’au 10 février 2019) | Les Nadar, une légende photographique (jusqu’au 13 février 2019) | Tolkien (fin 2019) |


Centre Pompidou. (grandes galeries, galerie de photographies)

Photographie, arme de classe (galerie de photographies, jusqu’au 4 février 2019) | Le cubisme (du 17 octobre 2018 au 25 février 2019) | Vasarely, Le partage des formes (du 6 février au 6 mai 2019) | La Fabrique du vivant, Mutations / créations 3 (du 20 février au 15 avril 2019) | La Préhistoire (du 8 mai au 16 septembre 2019) | Bernard Frize (du 29 mai au 26 août 2019) | Dora Maar (du 5 juin au 29 juillet 2019) | Francis Bacon (du 11 septembre 2019 au 20 janvier 2020) | Cosmopolis #2 (du 23 octobre au 23 décembre 2019) | Boltanski (du 13 novembre 2019 au 16 mars 2020) |


La Cinémathèque française.

Il était une fois Sergio Leone (jusqu’au 27 janvier 2019) | Youssef Chahine (galerie des donateurs, jusqu’au 29 juillet 2019) |


Cité de l’architecture & du patrimoine. (galerie haute, galerie basse)

L’art du chantier. Construire et démolir du 16e siècle au 21e siècle (jusqu’au 11 mars 2019) |


Fondation Cartier pour l’art contemporain.

Géométries du Sud, du Mexique à la Terre de Feu (jusqu’au 24 février 2019) |


Fondation d’entreprise Ricard.


Fondation Henri Cartier-Bresson.

Martine Franck (jusqu’au 10 février 2019) |


Fondation Louis Vuitton.

Jean-Michel Basquiat (jusqu’au 14 janvier 2019) | Egon Schiele (jusqu’au 14 janvier 2019) |


FRAC Île-de-France – Le Plateau.


Grand Palais. (grandes galeries)

Éblouissante Venise ! Venise, les arts et l’Europe au XVIIIe siècle (jusqu’au 21 janvier 2019) | Miró (jusqu’au 4 février 2019) | Michael Jackson, On the Wall (jusqu’au 14 février 2019) | Rouge, L’art au pays des Soviets (du 21 mars au 1er juillet 2019) | La Lune, du voyage réel aux imaginaires (du 4 avril au 22 juillet 2019) | Henri de Toulouse-Lautrec, Absolument moderne (du 9 octobre 2019 au 27 janvier 2020) | Le Greco (d’octobre 2019 à janvier 2020) |


Jeu de Paume. (galerie haute, galerie basse)

Dorothea Lange, Politiques du visible (jusqu’au 27 janvier 2019) | Ana Mendieta, Le temps et l’histoire me recouvrent (jusqu’au 27 janvier 2019) | Luigi Ghirri, Cartes et territoires (du 12 février au 2 juin 2019) | Florence Lazar (du 12 février au 2 juin 2019) | Sally Mann (du 18 juin au 22 septembre 2019) | Marc Pataut (du 18 juin au 22 septembre 2019) | Le Supermarché des images (du 15 octobre 2019 au 12 janvier 2020) |


MAD Paris.

Tutto Ponti, Gio Ponti archi-designer (nef, jusqu’au 10 février 2019) | Japon-Japonismes, objets inspirés 1867-2018 (du 15 novembre 2018 au 3 mars 2019) |


Maison de Victor Hugo.

Caricatures, Hugo à la Une (jusqu’au 6 janvier 2019) |


Maison Européenne de la Photographie.

JR, Momentum, la mécanique de l’épreuve (jusqu’au 17 février 2019) |


Monnaie de Paris.

Grayson Perry, Vanité, Identité, Sexualité (jusqu’au 3 février 2019) | Thomas Schütte, Trois Actes (du 15 mars au 16 juin 2019)


Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme.

Sigmund Freud, Du regard à l’écoute (du 10 octobre 2018 au 10 février 2019) | Helena Rubinstein, L’aventure de la beauté (du 20 mars au 25 août 2019) |


Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris.

Zao Wou-Ki, L’espace est silence (jusqu’au 6 janvier 2019) | Thomas Houseago, Almost human (du 15 mars au 14 juillet 2019) | Hans Hartung, Rétrospective (d’octobre 2019 à février 2020) | Œuvres de la collection Lafayette Anticipations (d’octobre 2019 à février 2020) |


Musée Bourdelle.

Maître et élèves : Rodin, Bourdelle, Giacometti, Richier (jusqu’au 3 février 2019) | Dos à la mode (de juillet à novembre 2019) |


Musée Cernuschi.

Trésors de Kyoto, trois siècles de création Rinpa (jusqu’au 27 janvier 2019) |


Musée de la Chasse et de la Nature.


Musée de Cluny.

Naissance de la sculpture gothique, Paris, Chartres, 1135-1150 (jusqu’au 7 janvier 2019) | Magiques licornes (collections, jusqu’au 25 février 2019) |


Musée national Eugène Delacroix.


Musée national des arts asiatiques Guimet.

Meiji, Splendeurs du Japon impérial (1868-1912) (jusqu’au 14 janvier 2019) | Carte blanche à Pascal Convert, Revoir Bamiyan (jusqu’au 28 janvier 2019) |


Musée Jacquemart-André.

Caravage à Rome, amis & ennemis (jusqu’au 28 janvier 2019) | Hammershøi (du 14 mars au 22 juillet 2019) |


Musée du Louvre.

Gravure en clair-obscur. Cranach, Raphaël, Rubens… (rotonde Sully, jusqu’au 14 janvier 2019) | Un rêve d’Italie, la collection du marquis de Campana (hall Napoléon, jusqu’au 18 février 2019) | L’archéologie en bulles (petite galerie, jusqu’au 1er juillet 2019) | Royaumes oubliés, les héritiers de l’empire hittite (hall Napoléon, du 2 mai au 12 août 2019) | Léonard de Vinci (d’octobre 2019 à février 2020) |


Musée du Luxembourg.

Alphonse Mucha (jusqu’au 27 janvier 2019) | Les décors nabis, un frisson nouveau (du 13 mars au 30 juin 2019) |


Musée Maillol.

Alberto Giacometti, entre tradition et avant-garde (jusqu’au 20 janvier 2019)


Musée Marmottan Monet.Collections privées, un voyage des impressionnistes au fauves (jusqu’au 10 février 2019) | L’Orient des peintres, du rêve à la lumière (du 7 mars au 21 juillet 2019) |


Musée de l’Orangerie. (galerie principale)

Les contes cruels de Paula Rego (jusqu’au 14 janvier 2019) | Franz Marc et August Macke, 1909-1914 (du 6 mars au 17 juin 2019) | Félix Fénéon (1861-1944) (du 16 octobre 2019 au 28 janvier 2020) |


Musée d’Orsay.

Picasso. Bleu et rose (jusqu’au 6 janvier 2019) | Orsay vu par Julian Schnabel (jusqu’au 13 janvier 2019) | Renoir père et fils, peinture et cinéma (jusqu’au 27 janvier 2019) | Le Talisman de Sérusier, une prophétie de la couleur (du 29 janvier au 28 avril 2019) | Le modèle noir de Géricault à Matisse (du 26 mars au 14 juillet 2019) | Berthe Morisot (1841-1895) (du 18 juin au 22 septembre 2018) |Degas à l’opéra (du 24 septembre 2019 au 19 janvier 2020) | Joris-Karl Huysmans critique d’art, de Degas à Grünewald (du 3 décembre 2019 au 2 mars 2020) |


Musée national Picasso-Paris.

Picasso, Chefs-d’oeuvre ! (jusqu’au 13 janvier 2019) | Picasso-Rutault, Grand écart (jusqu’au 20 mars 2019) | Calder-Picasso (du 19 février au 25 août 2019) |


Musée du quai Branly – Jacques Chirac. (mezzanines, galerie Jardin)

Madagascar, Arts de la Grande île (galerie Jardin, du 18 septembre 2018 au 1er janvier 2019) | Peintures des lointains (mezzanine, jusqu’au 3 février) | Fendre l’air, Art du bambou au Japon (mezzanine, jusqu’au 7 avril 2019) | Océanie (galerie Jardin, du 12 mars au 7 juillet 2019) | Félix Fénéon, Les arts lointains (mezzanine, du 28 mai au 29 septembre 2018) |


Musée Rodin.

Dessiner, découper (jusqu’au 24 février 2019) |


Musée Zadkine.

Ossip Zadkine, L’instinct de la matière (jusqu’au 10 février 2019) | Le rêveur de la forêt (de septembre 2019 à février 2020)


Palais Galliera.

En travaux, réouverture du musée prévue fin 2019 |


Palais de Tokyo.

Carte blanche à Tomas Saraceno, On air (jusqu’au 6 janvier 2019) |


Petit Palais.

Fernand Khnopff (1858-1921). Le maître de l’énigme (jusqu’au 17 mars 2019) | Jean-Jacques Lequeu (1757-1826). Bâtisseur de fantasme (jusqu’au 17 mars 2019) | Paris romantique 1815-1848 (de mai à septembre 2019) | Allemagne romantique 1780-1850, dessins de la collections de Weimar (de mai à août 2019) | Luca Giordano (1634-1705), le triomphe du baroque napolitain (d’octobre 2019 à janvier 2020) | Vincenzo Gemito (1852-1929) (d’octobre 2019 à janvier 2020) |