Prix Philippe Rotthier 2014 au CAUE

Les amateurs d’architecture lyonnais ont tout pour être comblés. En plus de la rétrospective Bernard Zehrfuss au musée gallo-romain, le CAUE accueille l’exposition du dixième prix Philippe Rotthier.

Depuis plusieurs années, Lyon semble miser sur l’architecture -en plus de l’art contemporain et de la danse pour ce qui relève de la culture- pour attirer de nouveaux visiteurs et participer à son prestige. Au cours de la dernière décennie, la ville a attiré quelques uns des architectes les plus célèbres : Coop Himmelb(l)au (musée des Confluences), Christian de Portzamparc (hôtel de région), Jakob+MacFarlane (« cube orange »), Herzog & de Meuron (projet de la ZAC2 à Confluence), Kengo Kuma (complexe Hikari)…

Peu connu du grand public, le CAUE (Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement) Rhône Métropole est l’un des deux espaces dédiés à l’architecture à Lyon avec Archipel, Centre de Culture Urbaine. Installé dans un ancien pas de tir des arquebusiers de la ville, situé le long de la Saône à deux pas de l’école des beaux-arts, le CAUE propose régulièrement des conférences, des rencontres et des expositions. Jusqu’au 23 janvier, le lieu accueille les finalistes du dixième prix européen d’architecture Philippe Rotthier.

Grand Prix pour la meilleure intervention dans un paysage construit : École de cuisine aménagée dans un ancien abattoir, Médina Sidonia (Espagne), SOL89 © Fernando Alda. Courtoisie du CAUE

Créé en 1982 par l’architecte du même nom, ce prix distingue tous les trois ans des réalisations contemporaines pour « leur valeur collective et culturelle inscrites dans la continuité des principes architecturaux et urbains des sites dans lesquels elle s’implantent ». Plusieurs critères président à la sélection : « le génie des lieux, le dialogue entre le passé et l’histoire, l’ancrage régional ou encore la mise en oeuvre de matériaux naturel et durables ». Placé en 2014 sous le signe de la relation de l’architecture avec le paysage, le jury à récompensé neuf projets (un grand prix, deux prix intermédiaires, un prix spécial, cinq réalisations distinguées) parmi 134 dossiers étudiés en provenance de 26 pays.

Le grand prix a été remis à María González et Juanjo López de la Cruz (Sol89) pour la réhabilitation d’un ancien abattoir construit au XIXe siècle en une école de cuisine destinée à la formation et l’insertion de jeunes gens à la recherche d’un emploi à Medina Sidonia, au coeur de la province de Cadix (Espagne). La force du projet réside dans sa qualité d’intégration parmi les maisons aux murs chaulés et aux toitures couvertes de tuiles creuses, et la valorisation d’éléments intérieurs possédant un intérêt patrimonial.

Le dixième prix Philippe Rotthier s’est attaché à récompenser des réalisations dans plusieurs environnements : interventions dans un paysage construit social ou naturel. On retrouve ainsi primés en 2014 des logements sociaux dans un quartier populaire de la banlieue parisienne, une maison installée dans le Jura suisse et un centre de bien-être construit au Burkina-Faso. L’exposition est avant tout une invitation au voyage aux quatre coins du monde : du Mexique au Japon en passant par le Danemark ou la France (le musée des vins et jardin ampélographique de Patrimonio en Corse, le centre d’archives EDF à Bure-Seaudron dans la Meuse, les mines d’ocres de Bruoux dans le Lubéron) et permet de dresser l’état de l’architecture contemporaine à un instant T.


Xème Prix européen d’architecture Philippe Rotthier 2014, du 10 novembre au 23 janvier 2016, CAUE Rhône Métropole, 6bis quai Saint-Vincent, Lyon 1e – entrée libre.